Tout vient à point à qui sait attendre…

Voilà une expression à laquelle j’avais vraiment du mal à adhérer…

Je suis une impatiente dans l’âme…

Enfin, ça c’était avant 😉

Et oui, ce travail sur moi, m’a permis de comprendre, que parfois, il ne servait à rien de courir, au contraire. Bien au contraire !

L’autre jour, il m’est venu cette image de moi, concernant mes efforts pour développer mon coaching : c’était comme si j’étais dans une barque et que je ramais, je ramais et je ramais encore, toutes mes journées de libres, mais en fait j’étais sur le sable…

Forcément ça allait beaucoup moins vite comme ça et ça me demandait énormément d’effort… Je me sentais satisfaite de moi à la fin de la journée parce que j’avais bien bosser ou plutôt ramer, au sens figuré du terme.

Les choses n’avançaient pas comme je le voulais, et moi je voulais des résultats rapidement. J’étais impatiente parce que je n’avais plus de temps à perdre.

Seulement, on me disait, d’être plus patiente.

Mais je ne voulais pas écouter, je me disais que si je faisais tout ce qui était nécessaire j’aurais des résultats… Les résultats n’étant pas à la hauteur de ce que j’espérais j’ai tout lâché, j’ai pris du recul.

Je me suis occupée de mon déménagement et j’ai enfin compris qu’il ne servait à rien de vouloir précipiter les choses.

Nous avons des choses à comprendre, tant qu’on ne les comprend pas, on les revit encore et encore... Et on n’avance pas.

Une fois que j’ai compris que je devais juste me laisser du temps, que je devais me lâcher la grappe, que ce n’était pas parce que tel jour je ne bossais pas ou que tel week-end j’allais chez ma sœur pour prendre du bon temps que tout allait s’écrouler.

Bien au contraire, c’est à ce moment là que j’ai mieux perçu les messages, que je me suis sentie dans mon chemin parce que je m’écoutais. Je n’écoutais plus mon ego qui me disait « Il faut que tu bosses si tu veux être à la hauteur ».

J’ai commencé à m’octroyer plus de temps pour moi, pour courir par exemple, j’ai laissé du temps au temps, je suis revenue quand j’ai senti que c’était le bon moment pour moi de revenir.

Et là comme par magie, sans précipitation, j’ai fait ce que j’avais envie de faire sur le moment. Je me suis dis « je laisse venir l’inspiration, je me laisse guider et surtout je mets en pratique ce qu’on me dit », j’ai suivi ce qui me venait. Cela fait maintenant 10 jours que je me suis mise à fond dans ma nouvelle vie et j’ai accompli 10 fois, peut-être, ce que j’ai pu accomplir les 6 derniers mois…

Je suis toujours dans ma barque, j’ai lâché mes rames un moment, parce que j’ai compris, que ce que je faisais, ne servait pas, à grand chose et j’ai « attendu », j’ai patienté…

Ça tombait bien j’avais autre chose à faire à ce moment là (mais chuuut il ne faut pas le dire trop fort).

Et devine quoi ?

La marée est montée et je suis enfin sur l’eau, je suis le courant. Je passe à l’action et je reprends mes rames quand on me dit de le faire afin d’arriver à surfer sur la vague !!! Bon avec une barque ça risque d’être difficile…

Tout ça pour te dire, que si tu lis ce message c’est sûrement que tu dois entendre ce message. Donne-toi le temps, ne sois pas trop dur avec toi-même, apprends de tes expériences et tu verras que la vie est beaucoup plus fun.

Quand je dis que je suis guidée, comme tout un chacun, je fais juste attention aux mails que je lis, par exemple, à la vidéo sur laquelle je clique et que je regarde.  Par exemple au tout début j’avais beaucoup de messages sur le fait de faire un blog mais je n’avais pas envie parce que je pensais que ça me prendrait trop de temps avant de pouvoir développer mon business avec un blog (j’étais impatiente, je voulais des résultats rapides). Donc je n’écoutais pas ce qu’on me disait, je ne m’écoutais pas.

Pour les webinaires c’est pareil, au début ce n’était même pas imaginable, je ne pouvais juste pas, alors que tous les messages que je recevais allaient dans ce sens !

Aujourd’hui au moment, où je t’écris (je pleure déjà à cette idée), je suis, une formation pour développer mes services, et là, devine quoi ? Le webinaire revient sur la table… On me dit que c’est le meilleur moyen pour me développer !

Alors oui je vais le faire parce que je sais que c’est vrai, je sais que ça va me demander beaucoup, mais beaucoup, de courage, je n’ose même pas encore y penser. Mais une fois que je l’aurais fait je serai, juste, hyper fière de moi ! C’est le truc qui me fait le plus peur, après devoir parler, devant 500 personnes, mais heureusement, je n’en suis pas encore là !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.