Tu veux être plus heureux ?

Fais un bébé ! Non ! Je rigole…

Mais avoue qu’il t’a fait sourire mon bébé ? Bon ce n’est pas mon bébé, j’ai déjà donné.

Mais pourquoi un bébé nous rend-il si heureux ? Parce qu’on lui donne de l’amour, on ne peut faire que ça avec un bébé, lui donner toujours plus d’amour pour qu’il se sente le mieux possible, et si c’était ça la clé du bonheur ?

Nous sommes nés pour aimer…

Alors oui parlons-en du bonheur ! Ben oui, je suis là pour ça aussi. Qu’est ce que le bonheur et comment le trouver ?

J’ai écris un ebook, il y a quelques mois, et ma vision a encore évoluée, forcément à mesure que je m’élève, mes pensées, mes écrits, tout ce qui me touche, en fait, s’élève !

Du coup le bonheur peut avoir différentes définitions, selon moi. Tout d’abord c’est quand tes attentes sont satisfaites.

En effet, lorsque tu as un objectif quelconque et que tu arrives à l’atteindre, tu es heureux. C’est simple, non ?

Par contre quand celui-ci n’est pas atteint tu es sûrement frustré-e, voire malheureux-se. Pourtant, il suffirait de te poser les bonnes questions, d’essayer de savoir pourquoi cela n’a pas fonctionné ou tout simplement de persévérer dans ta quête et, il est fort probable, que tu connaîtrais le bonheur.

Malheureusement, beaucoup abandonnent ou se lamentent sur leur sort en se trouvant des excuses : « Ce n’est pas de ma faute, j’ai eu une enfance difficile, mon patron est un con, ma femme ne travaille pas ou je ne sais quoi de pathétique… »

Alors oui, nous sommes tous, passés par des moments douloureux, mais il y en a qui en tirent des leçons et qui avancent et d’autres qui préfèrent se flageller en ressassant toujours la même rengaine. Si tu es en train de me lire, tu ne fais pas partie de ce dernier lot, parce que justement tu cherches autre chose de plus grand ! Bravo, au passage !

Le bonheur, c’est aussi et surtout, l’épanouissement, quand tu es épanoui-e, c’est à dire que tu aimes ce que tu fais, que ça te remplit, que c’est aligné avec ce que tu es vraiment et que ça contribue à un monde meilleur, ben, là tu es sacrément heureux, je peux te le dire !

C’est même le bonheur suprême ! Le truc, c’est que bien souvent on n’est pas forcément épanoui parce qu’on a appris à être une autre personne, qui répondait mieux à ce que nos parents, nos professeurs, la société voulaient…

Alors comment trouver ce bonheur chaque jour de ta vie ?

En trouvant ta raison d’être et en t’alignant à celle-ci.

Ok, je vais un peu trop vite pour toi, peut-être ? Je t’explique, chacun de nous est ici pour une mission précise, on a tous un don, une faculté, une aptitude, une compétence dans laquelle on excelle et qui en plus, contribue à un monde meilleur. C’est ça que tu dois trouver ! Pose-toi la question de savoir pourquoi tu te lèves le matin ? Qu’est ce que tu aimerais laisser derrière toi après ta mort ? Quel genre de personne tu aimerais être ?

Penses-tu, que tu es là juste pour travailler 35h par semaine, payer tes factures, regarder des émissions plus ou moins débiles à la télé, te lamenter devant le 20h, partir en vacances une semaine par an parce que tu n’as pas les moyens de partir plus ?????

Non mais tu rigoles ou quoi ?!?!

Tu n’as qu’une vie, c’est maintenant que tu dois la vivre, c’est-à dire faire tout ce qui est en ton pouvoir pour trouver ta raison d’être et quand tu l’as trouvé, te battre pour développer cette aptitude afin de toucher le maximum de personnes.

Il n’y a que comme ça que le monde changera et il n’y que comme ça que tu trouveras l’épanouissement, que tu grandiras, apprendras, évolueras, donneras toujours plus, c’est ça le bonheur en fait, c’est donner toujours plus d’amour.

Alors tu me trouveras peut-être un peu perchée, de penser que toi tu peux avoir une influence sur le monde, ou moi, d’ailleurs. Pourtant lorsque tu changes de l’intérieur, lorsque tu envois un sourire au lieu de faire la tête, lorsque tu prends le temps avec tes enfants au lieu de ranger ta cuisine, lorsque tu dis à ta femme ou ton mari que c’est une personne que tu admires, tu changes le monde !

Ce que tu fais et dis à un impacte sur ceux qui t’entourent et d’ailleurs il n’y a que toi qui puisses les transformer, en te transformant toi.

Depuis que j’ai commencé ce travail, mon mari m’a suivi presque aussitôt, notre relation s’est améliorée, notre vie de famille a changé du tout, au tout, mes amis proches ont évolué, eux aussi, parce que j’ai donné ce que je recevais mais aussi parce que je me sentais mieux, parce qu’on changeait.

Quand tu changes les choses changent.

C’est là que j’interviens ! Je suis là pour te guider pas à pas sur ce chemin vers toi-même. Pour t’aider à enlever les barrières que tu te mets, à faire voler en éclats les croyances qui te limitent.

Un coach est là pour voir ce que tu ne vois pas, pour te poser les bonnes questions, pour te faire prendre conscience de ce qui ne va pas dans ton fonctionnement. Je suis là pour être ta meilleure amie, c’est à dire pour te dire la vérité sans détour. Alors oui ça peut faire mal, ça peut te bousculer mais je t’assure que tu ne seras plus jamais la même personne après avoir été coachée. Tu en redemanderas.

J’ai une coach qui m’aide à aller toujours plus loin, à me dépasser, à avoir des résultats hors du commun. Je n’aurais jamais avancé aussi vite sans elle. Tous les grands de ce monde ont leur coach.

Si tu veux passer à la vitesse supérieure ou que tu as un blocage dans un domaine particulier et que tu ne sais pas comment faire pour avancer, n’hésite pas à me contacter !

N’oublie pas que tu es capable de tout, il suffit de faire un pas, puis un autre, puis un autre et je t’aiderai à faire les suivants vers tes rêves !

Appelle-moi et on en parle au téléphone :  06 27 67 17 93

Tout vient à point à qui sait attendre…

Voilà une expression à laquelle j’avais vraiment du mal à adhérer…

Je suis une impatiente dans l’âme…

Enfin, ça c’était avant 😉

Et oui, ce travail sur moi, m’a permis de comprendre, que parfois, il ne servait à rien de courir, au contraire. Bien au contraire !

L’autre jour, il m’est venu cette image de moi, concernant mes efforts pour développer mon coaching : c’était comme si j’étais dans une barque et que je ramais, je ramais et je ramais encore, toutes mes journées de libres, mais en fait j’étais sur le sable…

Forcément ça allait beaucoup moins vite comme ça et ça me demandait énormément d’effort… Je me sentais satisfaite de moi à la fin de la journée parce que j’avais bien bosser ou plutôt ramer, au sens figuré du terme.

Les choses n’avançaient pas comme je le voulais, et moi je voulais des résultats rapidement. J’étais impatiente parce que je n’avais plus de temps à perdre.

Seulement, on me disait, d’être plus patiente.

Mais je ne voulais pas écouter, je me disais que si je faisais tout ce qui était nécessaire j’aurais des résultats… Les résultats n’étant pas à la hauteur de ce que j’espérais j’ai tout lâché, j’ai pris du recul.

Je me suis occupée de mon déménagement et j’ai enfin compris qu’il ne servait à rien de vouloir précipiter les choses.

Nous avons des choses à comprendre, tant qu’on ne les comprend pas, on les revit encore et encore... Et on n’avance pas.

Une fois que j’ai compris que je devais juste me laisser du temps, que je devais me lâcher la grappe, que ce n’était pas parce que tel jour je ne bossais pas ou que tel week-end j’allais chez ma sœur pour prendre du bon temps que tout allait s’écrouler.

Bien au contraire, c’est à ce moment là que j’ai mieux perçu les messages, que je me suis sentie dans mon chemin parce que je m’écoutais. Je n’écoutais plus mon ego qui me disait « Il faut que tu bosses si tu veux être à la hauteur ».

J’ai commencé à m’octroyer plus de temps pour moi, pour courir par exemple, j’ai laissé du temps au temps, je suis revenue quand j’ai senti que c’était le bon moment pour moi de revenir.

Et là comme par magie, sans précipitation, j’ai fait ce que j’avais envie de faire sur le moment. Je me suis dis « je laisse venir l’inspiration, je me laisse guider et surtout je mets en pratique ce qu’on me dit », j’ai suivi ce qui me venait. Cela fait maintenant 10 jours que je me suis mise à fond dans ma nouvelle vie et j’ai accompli 10 fois, peut-être, ce que j’ai pu accomplir les 6 derniers mois…

Je suis toujours dans ma barque, j’ai lâché mes rames un moment, parce que j’ai compris, que ce que je faisais, ne servait pas, à grand chose et j’ai « attendu », j’ai patienté…

Ça tombait bien j’avais autre chose à faire à ce moment là (mais chuuut il ne faut pas le dire trop fort).

Et devine quoi ?

La marée est montée et je suis enfin sur l’eau, je suis le courant. Je passe à l’action et je reprends mes rames quand on me dit de le faire afin d’arriver à surfer sur la vague !!! Bon avec une barque ça risque d’être difficile…

Tout ça pour te dire, que si tu lis ce message c’est sûrement que tu dois entendre ce message. Donne-toi le temps, ne sois pas trop dur avec toi-même, apprends de tes expériences et tu verras que la vie est beaucoup plus fun.

Quand je dis que je suis guidée, comme tout un chacun, je fais juste attention aux mails que je lis, par exemple, à la vidéo sur laquelle je clique et que je regarde.  Par exemple au tout début j’avais beaucoup de messages sur le fait de faire un blog mais je n’avais pas envie parce que je pensais que ça me prendrait trop de temps avant de pouvoir développer mon business avec un blog (j’étais impatiente, je voulais des résultats rapides). Donc je n’écoutais pas ce qu’on me disait, je ne m’écoutais pas.

Pour les webinaires c’est pareil, au début ce n’était même pas imaginable, je ne pouvais juste pas, alors que tous les messages que je recevais allaient dans ce sens !

Aujourd’hui au moment, où je t’écris (je pleure déjà à cette idée), je suis, une formation pour développer mes services, et là, devine quoi ? Le webinaire revient sur la table… On me dit que c’est le meilleur moyen pour me développer !

Alors oui je vais le faire parce que je sais que c’est vrai, je sais que ça va me demander beaucoup, mais beaucoup, de courage, je n’ose même pas encore y penser. Mais une fois que je l’aurais fait je serai, juste, hyper fière de moi ! C’est le truc qui me fait le plus peur, après devoir parler, devant 500 personnes, mais heureusement, je n’en suis pas encore là !!!

Samedi tout est permis… Non je rigole !

En ce samedi, où je me sens un peu moins en énergie, parce que, je pense que j’ai beaucoup donné cette semaine et que c’est le week-end (il faut le dire), je vais te donner ma sortie de zone de confort du jour et te parler du fonctionnement de notre esprit.

Voilà ça me vient comme ça, donc je vais où on me dit d’aller 😉 (ça n’a rien à voir avec le titre mais c’est pareil, j’écris ce qui me vient…désolée).

Ce matin, nous partons donc en promenade à vélos avec mes 2 dernières filles et mon mari. Je leur dis que j’aimerais qu’on aille voir une plage à quelques kilomètres de la maison. Le temps est parfait, un peu nuageux avec de jolies percées de soleil. Nous partons et mettons 50 minutes à arriver à ladite plage.

Pendant le trajet, je réfléchis à ce que je pourrais faire aujourd’hui, pour sortir de mon quotidien. Je sais qu’il faut que j’aille courir ce week-end, ce sera l’objet d’un article, mais je ne sais pas quand. Bref, je me dis pourquoi pas cette promenade comme sortie de zone ?

Mais bon, franchement aller faire du vélo avec ma famille est un plaisir et non une corvée qui me fait peur ou qui me demande de me dépasser. Et là, je me dis, c’est ça, au retour je dois y aller à fond afin qu’on fasse mieux qu’à l’aller et que je fasse, par la même occasion, ma 3ème séance de sport de la semaine.

Du coup je passe devant et j’y vais, j’appuie sur les pédales. A part que l’aller est déjà passé par là et que mes cuisses se sont perdues en chemin…

Mais ce n’est pas grave, il est 12h20 quand on repart, l’appel du repas est plus fort. Enfin, non je ne pense pas que ce soit ça. Je me suis dis « Vas-y donne tout, dépasse toi » et en effet, on avançait à une belle allure. Il faut savoir qu’on était sur une piste cyclable mais dans les dunes, du coup ce n’était pas vraiment de tout repos.

Nous sommes finalement arrivés 35 minutes après ! Génial, non ?

Alors là, maintenant, tout de suite je sais parfaitement où sont mes cuisses… Mais comme d’habitude je me sens en pleine forme, après une séance de sport, et super fière de moi !

Tu le sais, je continue mon alimentation saine, je ne lâche rien. Bon j’ai lâché la détox parce que je sentais que j’avais besoin de protéines le soir mais je ne lâche rien sur le sucre industriel ! Je sens mon corps plus ferme et moins disgracieux, je dirais ! Je suis trop contente et motivée à 3000% !

Tout ça pour te dire 2 mots sur le fonctionnement de notre esprit, ce sera l’objet de ma prochaine vidéo ! Parce que c’est la base d’une vie heureuse !

Je ne sais pas si tu le sais, mais dans ta vie, ce que tu crois, est ta réalité. Si tu penses que la vie est dangereuse, celle-ci le sera et tu auras des faits qui viendront prouver ta réalité, normal c’est ta réalité. Mais, moi par exemple, je n’ai pas la même réalité que toi parce que je n’ai pas les mêmes croyances. C’est normal, on n’a pas eu les mêmes parents, vécus dans les mêmes régions ou pays, fait les mêmes expériences…

Du coup, si tu changes certaines croyances néfastes, ta réalité sera bien plus belle. Parce que tu dois savoir que, ce que tu crois se réalise dans ta vie, parce que c’est ta réalité justement. Je ne vais pas développer, ici le processus du conscient, de l’inconscient mais promis je t’en parle prochainement parce que c’est juste fascinant et magique ! Du coup tu as « juste » à changer certaines croyances, pour voir se réaliser dans ta vie, des choses merveilleuses ! Cool, non ?

Après tu vas me dire que ce n’est pas forcément simple de changer nos croyances, que ça ne se fait pas comme ça.

En effet, si tu penses que tu auras un cancer parce que ta mère et ta grand-mère ont eu ladite maladie, et que j’arrive en te disant qu’en pensant ça, en effet, tu es en train de te créer ce cancer et qu’il suffit de penser de façon différente (entre autres, parce que je pense aussi qu’il faut avoir une certaine hygiène de vie) pour ne pas développer la maladie (désolée pour la longueur de la phrase). Tu vas me regarder et me dire « Oui bien sûr et la marmotte, elle met le papier alu autour du chocolat » (ou un truc dans le genre).

Et pourtant… On nous a appris, par ignorance, des conneries (désolée du terme, mais c’est vraiment le cas) qui font qu’aujourd’hui nous sommes (enfin plus moi maintenant et si tu me lis c’est que tu es sur le bon chemin) des moutons… Ce n’est pas de la faute de nos parents ou professeurs, la société y est pour beaucoup.

Bref, penses-tu que le mec qui gagne 10 000€ par mois en ne travaillant que 4h par semaine se dit « Il faut travailler dur pour gagner de l’argent »?

Tu penses qu’il a cette croyance ? Penses-tu que celui-qui ne fait que se plaindre de l’Etat qui lui pique tout son fric, de son patron qui gagne trop d’argent, des fins de mois difficiles, de la vie qui est dure, que ça va de pire en pire… Tu penses que lui il est capable de gagner 10 000€ par mois en ayant cette litanie en tête ?

Et pourtant tout le monde, je dis bien tout le monde, qui change sa façon de penser et ses croyances est capable de gagner 10 000€ par mois ! Je ne les gagne pas encore, mais c’est prévu d’ici à l’année prochaine. Et, je peux te certifier, ici et maintenant, que d’ici à l’été prochain je gagnerais ces 10 000€ avec mon coaching. Parce que depuis lundi, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour arriver à mes rêves.

J’ai mis, un an, à ôter mes croyances limitantes, à prendre conscience des choses, à découvrir la vraie vie, les vraies lois de la vie et là je me donne 9 mois pour faire de ma vie un rêve, sans prétention aucune.

Je veux te montrer que tout est possible, je suis là pour ça. Quand, j’ai découvert qu’on pouvait avoir et faire ce qu’on voulait de notre vie, j’ai vécu une renaissance. Je savais au fond de moi que la vie ne pouvait pas juste être ce qu’on nous a appris et ce qu’on voit dans les médias.

Bon je m’arrête là pour aujourd’hui pourtant j’ai encore mille trucs à te dire ! Merveilleux week-end à toi ! Merci à francesca ma toute première abonnée !!!!

Quand tu veux tu peux !

Aujourd’hui, en ce jour 5, je vais te montrer que tu dois faire ce dont tu as peur pour avancer, en te racontant ma sortie de zone de confort de ce jour (en effet, c’est le thème de la semaine).

Bon, en fait, cette sortie je l’ai faite hier mais je la compte pour aujourd’hui, ça compte ? Comme c’est moi qui fait les règles du jeu de ma vie, ben je dis que ça compte 🙂

J’ai fait ma première vidéo You Tube et je l’ai postée ! Tu te rends compte, de ce pas, que j’ai fait ? Bon, peut-être pas en fait, peut-être que tu ne me connais pas encore assez bien.

Je suis quelqu’un, enfin j’étais, parce que j’ai décidé d’être la personne que je voulais vraiment être au fond de moi…

Je disais donc, qu’avant, je m’identifiais à quelqu’un de timide et non confiant. Je n’imaginais même pas faire une vidéo et la publier au monde entier. Certes, là il n’y a pas encore grand monde qui la voit étant donné que mon marketing est à ses débuts et je pense que, ça m’arrange bien.

Ce pas de géant que j’ai fait, alors qu’avant il n’était juste pas possible pour moi de faire ça, est énorme. Et tu sais quoi ? J’ai aimé la faire ! Je n’ai pas préparé de plan ou d’écrit, j’ai fait au feeling et le résultat, faut le dire, m’a plu, même s’il y a plein de choses à dire dessus. Mais ça on en reparle après.

De quoi avais-je peur avant ? C’est là que je m’aperçois du travail que j’ai accompli cette année. Oui parce que j’avais peur, j’avais peur de ne pas savoir m’exprimer, de ne pas pouvoir parler sans plan et même un écrit précis, j’avais peur du ridicule, j’avais peur du jugement, j’avais peur de me mettre en avant.

Durant ces mois de développement personnel, j’ai compris que, ce que je pensais, se réalisait et était vrai, pour moi. J’ai compris que lorsque je me mettrais en avant et que je réussirais ma vie j’aurais des critiques, j’ai compris que j’avais tout en moi pour réussir ma vie. J’ai compris que pour qu’une peur disparaisse il fallait la réaliser. C’est ce que j’ai fait !

J’aimerais te développer tous ces points en détail parce que ce sont vraiment des points essentiels, que tu dois comprendre. Tu sais, je m’aperçois maintenant que j’ai plein de choses à transmettre, alors qu’avant mon discours intérieur, de femme qui n’a pas confiance en elle, était le suivant : « tu ne sais pas suffisamment de choses, tu n’as pas de talent précis, tu n’es pas capable de parler en public, tu n’as pas de don, tu n’arrives pas à exprimer ce que tu as dans la tête, tu es trop sensible, trop fragile, pas assez sûre de toi, etc, etc. »

Ces mois d’accompagnement, m’ont fait comprendre que je suis un être exceptionnel, comme tu l’es toi. Que j’étais, ici pour accomplir mon chemin, ma voie, que je devais penser et agir autrement, si je voulais avoir des résultats différents.

Aujourd’hui, je sais que je ne suis pas timide mais que j’ai sûrement entendu dans mon enfance « elle est timide » à plusieurs reprises. Cette vérité, qui n’était pas la mienne parce qu’un enfant arrive sur terre sans croyance, il l’apprend de ses parents et professeurs, cette vérité est devenue mienne forcément…

Nous sommes moulés par les croyances et les peurs d’autres personnes, de la société. Mais nous ne sommes pas ces croyances, nous devons nous en défaire, pour être libre d’être qui on est, et pas un produit de la société actuelle.

Nous n’apprenons pas ça à l’école alors que c’est la base du bonheur, on se met les limites que l’on veut. Nous sommes nos propres limites. Tu veux devenir acteur, chanteur, médecin, écrivain, guérisseur, ou je ne sais quoi, tu as tout en toi pour arriver à ton but. Il faut simplement savoir comment nous fonctionnons et comment l’Univers fonctionne.

Il y a des lois à respecter, et si tu les respectes, tu peux tout réaliser dans ta vie.

Je suis là, ici, aujourd’hui en tant que coach en Bonheur pour t’éveiller à ce bonheur que tu mérites. Tu es en vie pour ça. Si tu lis ce message ce n’est pas un hasard.

Désolée de la tournure que prend cet article. Je voulais juste, aussi, dire que tu ne dois pas attendre, que tout soit parfait, pour te lancer parce que sinon, tu trouveras toujours quelque chose à améliorer, et tu ne te lanceras jamais.

Ma vidéo n’est pas parfaite, avant j’aurais voulu qu’elle le soit, pour de la publier. Mes écrits comportent des fautes d’orthographe, et j’en suis désolée, même si je me relis 2 ou 3 fois. Je suis juste humaine mais j’avance…

La puissance du mouvement !

En ce jour 4, je me sens en super forme.

Mon énergie de lundi est revenue pourtant je me suis couchée tard et levée à 6h30… Pourquoi ? Je ne sais pas trop, en fait. Hier soir, j’ai mangé à 19h, et même à 18h50, ma grande m’en a d’ailleurs, fait la réflexion, mais quand je suis en détox, j’ai faim moi ! Et j’ai mangé des protéines… Alors qu’hier je te disais, pas de protéines le soir en détox… Pour te dire que je suis transparente avec toi.

Du coup, j’ai mangé une belle assiette de pois cassés, carottes et patates douces dans laquelle il y avait, en plus, de la viande (la viande j’évite, de plus en plus, pour une question de santé et d’éthique mais ce n’est pas le sujet du moment).

J’ai donc, donné la viande à ma fille mais j’ai quand même manger mon assiette entière… Ce matin j’ai jeûné parce que je n’avais plus de fruits à la maison, je n’ai mangé qu’à 12h30, mais sans ressentir de faim ce matin.

J’ai, quand même, jeûné pendant 16h , si mes calculs sont bons, soit d’environ 19h30 hier à 12h30 aujourd’hui.

Le jeûne est excellent pour la santé, il permet au corps de se régénérer (parce qu’il n’est pas en train de digérer) et donc de se soigner. Quand on mange, la digestion prend la plus grande partie de notre énergie, et pendant ce temps là, le corps ne peut pas chasser ce qui est mauvais pour lui et se soigner.

Dans notre société actuelle, on ne fait que manger c’est pour ça que la fatigue est là et qu’on tombe malade, entre autres, parce qu’il y a plein d’autres facteurs mais ce n’est pas, non plus, le thème d’aujourd’hui.

Tout ça, pour te dire, que le fait d’avoir bien mangé, hier soir, et jeûné depuis m’a apporté beaucoup d’énergie mais en plus j’ai fait ma sortie de zone de confort de la journée : je suis allée courir et j’ai médité !

Quand tu te sens, un peu fatigué-e, tu fais des mouvements, tu sors te promener, tu vas sauter sur le trampoline de tes filles (ça c’est moi, mais depuis que j’ai des voisins je n’ai pas trop osé…). Y aurait-il une petite sortie de zone à faire là ??? Ok, je m’engage à aller m’éclater dans le trampoline d’ici à demain !

Bref, tout ça pour dire que bouger active ta circulation sanguine, tes muscles et booste ton moral ! Essaie, tu verras par toi-même les résultats ! Du coup, ma course de ce matin était difficile au début, mes muscles me faisaient un peu mal mais je n’ai rien lâché jusqu’à mon but.

En faisant ça, je suis en train de développer un esprit de gagnante, je suis en train d’apprendre à mon mental que rien ne pourra m’arrêter, je développe ce que les grands sportifs et les entrepreneurs détiennent tous un mindset de fou !!! Un état d’esprit de championne ! Oui tu as bien entendu ! En me dépassant, un peu plus à chaque fois, je me montre à moi-même que j’en suis capable.

A la fin de ma course, d’environ 30 minutes je pense, je donne tout ce qui me reste sur les quelques mètres qui me séparent de la maison, alors que j’en peux plus… Mais même en, « en pouvant plus », j’en ai encore sous le capot ! C’est juste énorme !

Toi aussi, tu es fait comme moi, tu es capable de tout.

Alors, sors et va courir, te balader, t’aérer, cela ne peut que te faire du bien ! Profite de ton corps, mets-le en mouvement, tant que tu peux encore le faire, profite de cette merveilleuse nature qui nous entoure et donne tout ce que tu as ! Libère ton plein potentiel !

Chaque jour une petite victoire !

Je suis donc, aujourd’hui, au premier jour de ma nouvelle vie. Pour ce faire, j’ai décider de me lancer un premier challenge, parce que, tu vois, le challenge de CHANGER en PROFONDEUR dans toutes MES ANCIENNES HABITUDES, ne me suffit pas !

Je m’engage à écrire un article par jour, les 7 prochains jours, pour te donner mes objectifs, mes sorties de zones de confort, mes engagements, mes difficultés, sans oublier mes VICTOIRES ! Ça, j’ai envie de dire que c’est plutôt facile, il suffit que je fasse ce travail, qui n’est pas réellement un travail parce que j’adore écrire !

Je m’engage donc aussi, à faire au moins une sortie de zone de confort par jour afin de progresser à vitesse grand V ! Là, c’est plus difficile parce que ça me demande du courage afin de dépasser ma, ou mes, peurs mais c’est ce qui va me permettre d’avancer plus haut et plus loin.

Pour changer en profondeur, par de petites actions simples, chaque jour, j’ai noté une phrase que j’ai accroché à mon frigo, ainsi que dans mes toilettes (parce que je bois beaucoup d’eau…). Cette phrase est la suivante :

Qu’est ce que je vais faire aujourd’hui pour être fière de moi ce soir ? 

Aujourd’hui, à 13h, j’ai crée mon blog, écrit ma page de bienvenue et mon premier article, je suis passée à l’action !

J’avance dans ma carrière de coach. Cependant, ce premier jour de ma vie est un jour important dans un domaine essentiel de ma vie, ma santé, parce que j’ai développé une addiction au sucre, qui est un, de mes plus gros challenges parce que jusqu’à hier encore je n’arrivais pas à m’en défaire…

Malgré tous les livres que j’ai lu, les différents régimes que j’ai suivi, le fait de savoir pourquoi j’avais cette addiction (et non plus « j’ai » parce qu’aujourd’hui c’est de l’histoire ancienne ;)).

Malgré tout ça, je n’arrivais pas à m’en défaire complètement ! Ma consommation s’est, en effet, réduite par rapport à ce que je pouvais manger autrefois, mais toujours présente…

La chose vraiment inconfortable que je dois faire aujourd’hui est une détox alimentaire. Je m’engage à ne manger aujourd’hui que des légumes afin de purifier mon corps de ce que j’ai pu ingurgiter ces derniers jours. Pour cela j’ai bu, ce matin, un jus de citron pressé, dans de l’eau tiède et un thé. Ce midi j’ai mangé une assiette de petits pois carottes et ce soir j’ai prévu des carottes râpées. Même si ça fait beaucoup de carottes, j’ai envie, pour mon bonheur,d’ avoir une alimentation saine. Et elle passe par une petite semaine de détox !

Tu vas, peut-être, te dire que je pars un peu dans tous les sens mais ce challenge alimentaire est vraiment quelque chose d’important pour moi et qui me mine souvent le moral. Je sais pertinemment que le sucre est nocif pour mon corps, mes artères, ma peau entre autres, je veux être bien dans ma peau et ne plus avoir ce petit bidon aussi beau soit-il…

Oui je m’envoie des fleurs mais j’ai appris à m’aimer ! Je t’apprendrais aussi c’est une des clés du bonheur !

Pour conclure ce premier article, je dirais que tu peux choisir de faire de ta vie, ce que tu as envie d’en faire.

Tu es le maître de ta vie, toujours est-il qu’il faut le savoir (maintenant tu le sais) et accomplir des actions dans le sens de ce que tu veux que ta vie soit. Je te montre le chemin en toute humilité, prends ce que tu penses bon pour toi, laisse ce qui ne te convient pas et fais ta sauce pour avancer à ton rythme, dans la bonne humeur et la joie d’accomplir des actions positives dans ta vie.

Avoir une vie spectaculaire passe par de petites victoires quotidiennes. C’est ce dont j’ai pris conscience et dont j’ai enfin le courage d’implémenter aujourd’hui. Jusqu’à présent ce n’était pas le cas alors si tu n’y arrives pas du premier coup, ce n’est pas grave.

Ne fais pas mon erreur de te flageller, on est juste des êtres humains, les échecs font partie du processus. Le tout c’est de ne pas abandonner, JAMAIS ! Laisse un peu de temps passer sur certains points, continue de t’informer, de lire, de te former, et arrivera un moment, où ce sera le bon moment et là tu brilleras de milles feux !

Pense à toi, fais toi du bien mais surtout dépasse toi ! C’est la semaine du dépassement ! N’hésite pas à me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir.