N’y a-t-il que moi, qui trouve, que quelque chose, ne tourne pas rond ici ???

C’est vrai quoi !?!

C’est quoi ce monde de fous, dans lequel, on tente de SURVIVRE ?

Je parle entre autres, de la maltraitance sur les enfants et les animaux, des burn-out à répétition, des dépressions, de l’alcoolisme, la prise de drogue en tout genre, du sucre, des nouvelles maladies à la mode, des produits industriels, des vaccins qu’on veut nous imposer…

Je ne juge plus, je constate sans polariser parce qu’aujourd’hui je sais que ce monde a été conçu pour fonctionner ainsi…

Mais je ne pense pas, que cela, soit le pire…

Le pire c’est de s’en rendre compte mais d’exister comme si tout était normal…

De faire les choses comme si on n’avait pas le choix de les faire, tout ça parce qu’on nous a dit qu’on n’avait pas le choix…

De faire les choses sans chercher plus loin ce qui pourrait améliorer notre existence ici…

Se lever le matin en ayant le moral dans les chaussettes, aller travailler dans un poste dit « alimentaire », boire un verre, voire deux, voire trois pour décompresser, courir après l’argent, le succès, le pouvoir afin d’assouvir un trou qui ne se comble jamais…

Chacun fait de son mieux, avec ce qu’il sait, au moment où, il le fait.

Mais lorsque on te propose une opportunité d’aller mieux, de transcender tes mémoires, de comprendre comment tu fonctionnes et pourquoi tu fonctionnes ainsi, qu’on te propose de t’accompagner pratiquement gratuitement et que tu dis que tu vas t’en sortir seul !

Ça me désole encore un peu… Je l’avoue 😉

MAIS je comprends !

Je comprends que certains ne sont pas prêts, qu’ils trouvent un certain confort à aller « mal », que cette douleur n’est sûrement pas assez douloureuse pour qu’ils choisissent de t’en sortir…

Je comprends que ce parcours n’est pas simple, qu’il fait peur, qu’il demande du courage, de la volonté, de la foi en ses propres capacités.

Je comprends que cela demande, à la personne, d’aller en terre inconnue, de sortir de son soi-disant « confort ».

Je comprends, aujourd’hui, que je ne peux aider que celui qui décide de s’aider lui-même.

Je comprends que certains sont programmés pour rester des moutons…

Je comprends que chacun à son chemin a parcourir et que je n’ai pas a intervenir sans le consentement de la personne.

Je comprends que je ne suis pas dans un rôle de sauveur parce que la seule personne que je peux sauver c’est moi-même…

Je comprends l’incompréhensible mais il y a encore une part de moi qui est révoltée par cette endormissement général…

Mais comme on dit : « chacun sa route, chacun son chemin… »

Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit parce que j’étais en grande introspection, comme souvent 😉 !

Je peux dire, aujourd’hui, que je suis en paix parce que JE SAIS, mais ceci est une autre histoire que je te raconterai, peut-être, dans quelques temps…

Si tu as envie de te sortir de ce pétrin afin d’y voir un peu plus clair tu sais où me trouver 😉

Et si ce message s’adressait à toi ?

Pourquoi tu te fais tant de mal ?

Pourquoi tu ne comprends pas ?

Quel est le problème chez toi ?

Le sais-tu, au moins ? As-tu vraiment envie de le savoir ? Ou fais-tu comme tu as toujours fait parce que tu as peur de ce que tu pourrais découvrir de toi-même ?

Tu ne penses pas que tu mérites mieux de toi-même ? Que tu es capable de beaucoup plus ?

Pourquoi te censures-tu ? Pourquoi tu ne te donnes pas d’amour ? Pourquoi vouloir souffrir au point de te couper de ceux qui t’aiment vraiment ?

Je ne peux rien pour toi, si toi tu ne veux rien pour toi…

Je ne peux t’aider, si tu ne t’aides pas toi-même…

Je ne peux t’aimer à ta place…

Tu attends quoi exactement ?

D’avoir 90 ans et te dire : « Si j’avais su… »

Tu attends la claque de plus qui te fera peut-être réagir ? La maladie ? La perte de tout…

C’est quoi ton problème ? Le sais-tu au moins ?

Sache que JE T’AIME jusqu’à la limite à laquelle tu me laisses t’aimer.

Tu as tout en toi. Tu te mets tes propres limites…

Tes limites sont les miennes pour toi, je ne peux aller là où tu ne m’autorises pas à aller et où tu ne vas pas toi-m’aime….

Sache que je serais prête lorsque tu le seras.

Je ne suis que le reflet de ton miroir…

Que veux-tu de ta vie ? Qui veux-tu devenir ? Qu’est ce que tu as envie de laisser à tes enfants ? Poses-toi les bonnes questions ou arrête de t’en poser et passe à l’action !

Ce message s’adresse sûrement à toi qui me lis encore à ces mots-ci. Il y a sûrement une part de vérité dans ce que tu lis. Tu la prends, si tu penses que c’est juste, pour toi. Sinon, continues ton chemin, je n’en serais pas offusquée.

Ce message s’adresse sûrement à moi parce que j’ai mon côté sombre qui a besoin de se rappeler ces mots…

Ce message s’adresse aux personnes que j’aime et qui se sont éloignées de ma vie. Tout est juste, il n’y a aucun jugement dans ce que j’écris là…

Je sors les choses comme elles me viennent….

Et si ce message s’adressait à toi ?

Pourquoi attendre qu’il ne soit trop tard ?

Chaque jour, tu as le choix…

Chaque jour, tu as la chance de pouvoir changer ta vie.

Chaque jour, tu es libre d’aller où tu veux aller…

Chaque jour, tu peux décider de te réveiller de cette torpeur qu’est ta petite vie…

A chaque jour qui se lève, tu as une possibilité !

Une possibilité d’aller chercher ce rêve qui te fera grandir et VIVRE !

Une possibilité d’être cette personne que tu es vraiment !

Une possibilité de mener la vie qui te fait vibrer…

Qui décides-tu d’être ?

Que décides-tu de faire ?

De rester endormi ?

De remplir ton sac de merde, en te plaignant, sans rien changer de ta vie ?

OU de saisir cette chance, qui s’offre chaque jour à toi ?

Pour faire quelque chose de différent,

Pour affirmer qui tu es vraiment,

Pour aller vers ton rêve d’un monde meilleur…

Et si tu prenais cette putain de décision ????

Que tu sais, que tu dois prendre.

Cette décision que tu repousses par manque de courage.

Parce que, ça te fait peur de faire quelque chose de différent.

Parce que, tu te préoccupes plus de ce que les autres vont dire,

Au lieu de te soucier, de ta VIE, qui passe sans retour en arrière…

Et si tu décidais de t’écouter ?

D’écouter cette petite voix au fond de toi qui hurle au désespoir…

Cette voix qui à force de ne pas être entendue, a donné le relais à ton corps…

Ton corps te parle-t-il ?

Par le « mal a dit » ou les maux ??????

Pourquoi attendre qu’il ne soit trop tard ????

Prends rendez-vous avant qu’il ne soit trop tard….

https://goo.gl/forms/5KCCuNocy2Nr4TRo1